Forum Érable Atlas
Bonjour et Bienvenue
sur le Forum ErableAtlas


Merci pour votre passage.


Rapides desillusions... - Reproduction

Aller en bas

Rapides desillusions... - Reproduction

Message par hio le 01/01/15, 01:09 pm

Bonjour a tous,
Après quelques lectures dans lesquelles je me suis un peu retrouvée je me lance! Enseignante depuis 2004, j'ai pris avec mon conjoint LA grande décision après un séjour au Quebec pour Halloween 2011. Mon ami est aide soignant, nous avons 3 filles âgées de 4 a 11 ans et la sœur de mon chéri s'est installée en famille en mai 2011.

Acte 1: Fin 2010, ma belle sœur nous annonce qu'elle part en famille s'installer a Quebec. Passée la surprise, son choix réactive mes propres velléités de globe trotteuse que j'avais sagement rangées sous mon mouchoir depuis la naissance de mon aînée. Je me renseigne, je tâte tranquillement le terrain auprès de mon homme, plutôt frileux il faut le dire... En 2011, on part passer Halloween la bas et ma belle sœur se lance dans une opération séduction: shopping, sorties, concerts, soirées, visite a Montréal, ...
Séduits, on se dit des le retour que c'est ok pour nous et qu'on tente le coup.

Acte 2: Pour ne rien regretter, on décide de ne partir qu'avec un petit visa d'1 an pour "voir". Les visas en question partent en 48h, on stresse et on court partout pour envoyer nos dossiers dans les temps. Au final, tout va bien, on prépare notre départ. Seule ombre au tableau, mon équivalence de diplôme prend du retard. Bon, on va s'arranger avec ça... Mon chéri part un peu avant nous et ça commence fort: 2 heures après sa descente de l'avion, il repère un appart a louer dans la rue de sa sœur et de la future école de nos filles et voit le locataire déjà présent dans la foulée. 2 jours après, il est contacte par l’hôpital public du coin, passe une entrevue et se voit proposer un poste qui débutera dans 3 semaines. Le rêve québécois encore mieux que ce qui nous a été raconté! De la France, je jubile et j'attends mon tour avec impatience. On débarque au beau milieu d'une belle nuit de juillet et on découvre notre nouveau chez nous. Contents...

Acte 3: Les jours d’après, je vais directement sur place me renseigner pour mon équivalence, et je m'entends répondre que le délai est d'approximativement 2 mois auquel il faut ajouter 1 ou 2 mois pour l’émission du permis d'enseigner. Ah euh... je vais chercher un petit boulot alors! En dépannage, je choisis de bosser dans... un dépanneur! J'y travaille de nuit, parce que c'est mieux paye et pour avoir du temps pour les filles. Assez vite, je me rends compte que je suis morte de fatigue, surement parce que je travaille aussi dans des services de garde la journée pour rester près des enfants, observer le système scolaire d'un peu plus près et me faire connaitre des directeurs. Le hic étant que prof et educs ne se mélangent pas et si tu connais bien le directeur du service de garde, tu vois rarement celui de l’école... qui voit passer tant d'educs suppléantes qu'il ne se rappellera peut être même pas de toi la semaine prochaine. Bref, la galère. Mon chéri, lui, bosse a temps plein, dans une petite résidence a 15 min de la maison et des collègues sympas, quoique très distants. Seul problème, tous les postes de jour lui passent sous le nez et il est cantonne a son horaire 15h-23h. Sachant que je travaille de 0h a 8h, notre vie de couple commence a s'en ressentir et nos filles se plaignent de moins voir leur père.

Mon salaire étant minimum, on commence a devoir se serrer la ceinture pour boucler le budget. Entre Internet hors de prix, le budget pour la voiture ( un van qui suce l'essence comme un vampire ), les frais de garde pour la période de lunch, les repas des filles avec leurs fichues collations santé et leur restriction pour allergies ( eh oui, dans l’école de mes filles, c'est fruit, légumes, fromages, sinon ELLES NE MANGENT PAS et en plus, en fonction des allergies des AUTRES enfants, on ne peut pas tout leur donner non plus...). Ca commence a aller moins bien et l'hiver aidant, le moral commence a flancher. Ma petite dernière, qu'on pensait pourtant avoir bien préparée se met a se faire pipi dessus 5 ou 6 fois par jour a l’école. L'enseignante, paniquée, me dit que je dois trouver une gardienne pour elle, qu'elle n'a pas l'habitude gérer les enfants de 4 ans et que de toute façon c'est trop jeune pour l’école. Ok mais elle est DÉJÀ allée a l’école, ensuite c'est VOUS qui trouvez qu'en dessous de 5 ans, c'est trop jeune et pour finir, le ministère a accorde une dérogation donc... trouvons une solution. Elle ne "peut" pas dire a ma fille d'aller aux toilettes en montant un petit planning ou s'arranger avec mes autres filles ou l'educ referente de la classe. Je tiens bon, on me propose un accueil a mi temps et on m'appelle 3 fois par jour pendant que je dors après ma nuit de travail, juste pour me dire que ma fille a fait pipi sur elle, qu'elle sent mauvais et que les autres enfants s'en plaignent ainsi que leurs parents ( !!!?? ). En désespoir de cause, je finis par la garder avec moi le matin. Je suis donc fatiguée, encore plus fauchée puisque je ne peux plus travailler en service de garde avec ma petite dans les bras... pour mes grandes, pas trop mal, sauf que le niveau est dur et la première rame un peu, mais niveau relations sociales, c'est génial pour elles.

Acte 4: j'ai enfin des nouvelles de mon équivalence! De 4 mois d'attente, on est passes a ... 10 mois! La, j'en ai marre, je commence a râler dans mon coin et a me demander si je vais tenter le visa de perfectionnement. Marre du dépanneur moi! Les visas en question ouvrent quelques semaines plus tard. On se remotive et on fait nos demandes en croisant les doigts très forts pour moi, qui travaille dans une branche qui n'est pas la mienne et ne correspond donc pas aux critères d'obtention du visa. Apres quelques jours, fin du suspense: j'ai mon visa, youhou... mais mon chéri ne l'a pas. Motif: il fallait un contrat de travail ou une offre d'emploi. Bah oui, mais j'ai envoyé son contrat de travail monsieur! Non, vous avez envoyé un contrat d'embauche... O rage, o désespoir... comment expliquer a des gens qui me disent "ohlala tu sens bonne" ou bien qui me demandent si il y a des micro ondes en France ou encore qui ne comprennent pas que je puisse être noire et française (" tu viens de la France?... mais et tes parents ils viennent d'ou? Mais pourquoi la Martinique c français??!), comment leur expliquer donc qu'embauche, dans ce cas présent, est un synonyme de travail hein!? Je deviens aigrie, rageuse et alors que j'envisageais sérieusement de rentrer, coup de massue: je perds mon travail, qui ne suffisait déjà pas a subvenir a nos besoins. Bilan: sur 3 enfants, une a régresse comme pas permis, une va probablement redoubler son année de 6eme et aura "perdu" une année en rentrant. Mon chéri ne s'est pas fait d'amis, a du arrêter le basket pendant un an ( le système de ligues, c'est a dire d’équipes déjà composées qui s'inscrivent , ça fonctionne pour les gens qui se connaissent et pas pour ceux qui veulent connaitre d'autres personnes justement par le biais du sport...).

Personnellement, je n'ai pas mis les pieds dans une classe depuis que je suis la, je ne me suis pas fait d'amis (ah les invitations en l'air qui fondent comme neige au soleil le jour J, de préférence 20 minutes avant l'heure H...), je ne supporte plus le froid et je rêve de bouffe a la française constamment. Mes amis me manquent, ma famille aussi. Plusieurs nous disent qu'on aura perdu trop d'argent pour rien si on s'en va maintenant mais je pense qu'il est temps. On a du mal a supporter le manque de culture, le français écorché qu'on ne peut pas se permettre de corriger sans passer pour une prétentieuse (et je ne parle pas des expressions québécoises, auxquelles c'est a MOI de m'adapter mais bien des fautes type "des chevals" ou "j'y va"...) et qui déteint sur le langage de mes enfants, la deco d'intérieur que je trouve tellement kitsch ( oui je sais les goûts et les couleurs...), la nourriture, les "tounes" a la radio qui sont les mêmes 8 mois après mon arrivée. Bref, je n'ai pas tout mis mais on préfère partir avant de se mettre a penser que le pays entier est compose de gens détestables. En arriver la alors que j’étais ultra motivée et que j'ai beaucoup de respect pour la façon de vivre et l'histoire québécoise, ça m'attriste. Cette expérience nous a toutefois permis de nous rapprocher en tant que famille et ça nous ouvre aussi les yeux sur certaines choses qu'on maudissait en France et qui finalement n’étaient pas si pires comparées a leurs équivalents ici.

Au final, je pense malgré notre expérience désastreuse que la province québécoise est un bel endroit pour vivre moyennant quelques vérités a savoir et quelques précautions a prendre avant de partir :
- Partez avec un visa permanent si vous êtes en famille.
- Mettez beaucoup d'argent de cote pour pallier les imprévus et commencez vos papiers très a l'avance.
- Attendez vous a mettre beaucoup de temps a vous faire de vrais amis.
- Forcez vous a faire la cuisine et a découvrir une autre manière de manger.
- Investissez dans une lampe de luminothérapie et profitez a fond des activités hivernales si vs le pouvez.
S'il est vraiment bien préparé, le départ en famille au Quebec peut être une très belle aventure mais en ce qui me concerne pas a long long terme. La nourriture, les relations amicales, l'hiver rigoureux, et surtout le cote je pense a mon fric et a moi moi moi nous ont dissuades: clap de fin pour nous.

Des que l’école est finie, on repart. Été pourri ou pas, on va se remettre de nos émotions devant un petit apéro vin charcuteries, avec nos amis et puis on va retrouver notre petite vie sans luxe mais qui nous correspond plus. Bonne chance a tous ceux qui essaieront, je vous souhaite de tout cœur de réussir la ou nous nous sommes plantés et n'oubliez pas: si vous partez avec des enfants, dites vous que plus vous partirez avec de l'argent en poche, meilleure sera votre intégration. Ça vaut la peine d'attendre, le temps d'obtenir votre résidence permanente, et ça épargnera bien des soucis a vos petits et vous même?
Au plaisir


Réf : immigrer-contact.com


Dernière édition par hio le 15/02/15, 12:03 pm, édité 2 fois

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
قل يا عباد الذين آمنوا اتقوا ربكم للذين أحسنوا في هذه الدنيا حسنة وأرض الله واسعة إنما يوفى الصابرون أجرهم بغير حساب
Statistiques http://goo.gl/hRM9xX
AR:11/2011
MAJ I:06/2015 + MAJ II:10/2015
Att. décision:03/03/16
CSQ:09/04/16
DDF: envoyé le 28/04 arrivé le 11/05
ARF: 18/08/16
IVM: 01/09/16
Visa: 22/03/17
http://erableatlas.superforum.fr/t25532-participations
avatar
hio

Masculin Nombre de messages : 2237
Age : 34
Résidence : Quebec city
Emploi : CNP 2171, 2174, 2175
Statut : PR
Date d'inscription : 26/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapides desillusions... - Reproduction

Message par pinter_age le 15/01/15, 03:19 pm

Merci Hio pour L'article, A en tirer plein de points de constructions, je me disais bien si c'est le cas pour une famille française, qui partagent la langue, certain mœurs, coutumes et beaucoup de principes, bien évidement que chaque expérience est unique, mais ça serait toujours envelopper de la difficulté, de mon côté je me sens que cette expérience porte une touche de négativité et pessimisme, d'une famille qu'au moins au retour au Bled peut bénéficier du chômage et un job digne de sa position, mais qu'allons-nous faire si c'est le cas est un marocain, alors mra7ba bih f bilad l3ajaiib.
avatar
pinter_age

Masculin Nombre de messages : 230
Age : 33
Résidence : Casablanca
Statut : Csablanca
Date d'inscription : 31/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapides desillusions... - Reproduction

Message par hio le 15/01/15, 08:09 pm

pinter_age a écrit:Merci Hio pour L'article, A en tirer plein de points de constructions, je me disais bien si c'est le cas pour une famille française, qui partagent la langue, certain mœurs, coutumes et beaucoup de principes, bien évidement que chaque expérience est unique, mais ça serait toujours envelopper de la difficulté, de mon côté je me sens que cette expérience porte une touche de négativité et pessimisme, d'une famille qu'au moins au retour au Bled peut bénéficier du chômage et un job digne de sa position, mais qu'allons-nous faire si c'est le cas est un marocain, alors mra7ba bih f bilad l3ajaiib.

Alice fi bilad l3aja2ib lol

Oui c'est vrai pour un francais au pire des cas il aura son chaumage, un minim de sécurité social, bon je vais pas faire la comparaison Very Happy

Par contre j'ai partagé cette cet article pour remplir le manque des bilans par nos compatriotes déjà installés... et pour avoir une idée sur les challenges que l'immigrant va faire face Very Happy

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
قل يا عباد الذين آمنوا اتقوا ربكم للذين أحسنوا في هذه الدنيا حسنة وأرض الله واسعة إنما يوفى الصابرون أجرهم بغير حساب
Statistiques http://goo.gl/hRM9xX
AR:11/2011
MAJ I:06/2015 + MAJ II:10/2015
Att. décision:03/03/16
CSQ:09/04/16
DDF: envoyé le 28/04 arrivé le 11/05
ARF: 18/08/16
IVM: 01/09/16
Visa: 22/03/17
http://erableatlas.superforum.fr/t25532-participations
avatar
hio

Masculin Nombre de messages : 2237
Age : 34
Résidence : Quebec city
Emploi : CNP 2171, 2174, 2175
Statut : PR
Date d'inscription : 26/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapides desillusions... - Reproduction

Message par sweeties le 15/01/15, 08:13 pm

c'est une bonne idée Hio

partager et combler le manque qu'on a sur ce forum
quoique la vision des français n'est pas vraiment celle des marocains maiis au moins nous obtenons une petit idée sur ce qui nous attends

ça semble un peu pessimiste certes mais faut pas s'imaginer immigrer dans un pays de bisounours non plus Smile

avatar
sweeties

Féminin Nombre de messages : 557
Age : 33
Date d'inscription : 14/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapides desillusions... - Reproduction

Message par hio le 15/01/15, 08:40 pm

il faut noter aussi que les bilans sont comme les journaux, qui se focalisent en générales sur les mauvaises expériences...

vous imaginez un journal qui déclare que tout va bien, y a pas de problèmes et la vie est rose..qui va acheter ce journal hhhh

Trouver l'essentiel, lire entre les lignes et tirer les leçons est un art :-)

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
قل يا عباد الذين آمنوا اتقوا ربكم للذين أحسنوا في هذه الدنيا حسنة وأرض الله واسعة إنما يوفى الصابرون أجرهم بغير حساب
Statistiques http://goo.gl/hRM9xX
AR:11/2011
MAJ I:06/2015 + MAJ II:10/2015
Att. décision:03/03/16
CSQ:09/04/16
DDF: envoyé le 28/04 arrivé le 11/05
ARF: 18/08/16
IVM: 01/09/16
Visa: 22/03/17
http://erableatlas.superforum.fr/t25532-participations
avatar
hio

Masculin Nombre de messages : 2237
Age : 34
Résidence : Quebec city
Emploi : CNP 2171, 2174, 2175
Statut : PR
Date d'inscription : 26/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rapides desillusions... - Reproduction

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum