Forum Érable Atlas
Bonjour et Bienvenue
sur le Forum ErableAtlas


Merci pour votre passage.

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


H A L I F A X (Nova-Scotia)

Aller en bas

H A L I F A X (Nova-Scotia)

Message par kabi le 18/03/08, 04:14 am

Lorsque les premiers colons britanniques fondèrent Halifax, la première ville du Canada, en 1749, peu d’entre eux auraient pu imaginer que ce pittoresque village de pêcheurs et la région agricole environnante deviendraient un jour la porte d’entrée par laquelle on accueillerait le reste du monde dans l’Est du Canada. La ville moderne de Halifax a su conserver son charme d’antan et peut encore offrir ses plages de sable et son rivage accidenté, sources d’inspiration permanentes pour les artistes et les voyageurs. De nos jours, cette importante ville portuaire constitue une plaque tournante pour le commerce régional et un moteur de croissance pour la province de la Nouvelle-Écosse, grâce à sa masse critique de services dans les secteurs du commerce et des transports. Les investisseurs étrangers se laissent tenter par les coûts d’entreprise concurrentiels, la solide infrastructure des télécommunications, les établissements de R-D avancés et l’une des mains-d’œuvre parmi les plus instruites au pays

La municipalité régionale d'Halifax, communément appelée Halifax, est la capitale de la province canadienne de la Nouvelle-Écosse.



Situation
La population est de 350 000 habitants (zone urbaine, chiffres de 2001). C'est l'un des plus grands ports de pêche au monde et la plus grande base navale militaire canadienne. Halifax constitue la ville la plus peuplée sur la côte atlantique du Canada. C'est la deuxième plus grande ville côtière du pays, après Vancouver, en Colombie-Britannique. La ville regroupe environ 40% de la population de la Nouvelle-Écosse et 15% de celle des provinces atlantiques.

C'est l'une des plus vieilles villes du Canada puisqu'elle a été fondée le 9 janvier 1749. La ville était alors un avant-poste britannique.

En 1917, Halifax a été le site de la plus grande explosion créée par l'homme avant le bombardement atomique d'Hiroshima en 1945 : l'explosion du Mont Blanc, navire de munitions français.

L'ouragan Juan a touché Halifax le 29 septembre 2003. C'était le plus grand ouragan qu'a connu Halifax depuis 1893. La tempête a causé beaucoup de problèmes à la ville car c'était l'un des plus puissants et les plus destructeurs jamais observés au Canada.


Climat et géographie
Halifax est située sur la côte sud de la Nouvelle-Écosse, au sud du 45e parallèle. Son climat est maritime et continental. Les hivers sont généralement moins sévères que pour la plupart des villes du Canada. Halifax est normalement enneigée de décembre à mars. Le printemps et l'automne sont cléments, avec beaucoup de brouillard. L'automne est souvent très agréable. Les ouragans sont rares, mais connus.

La ville est construite sur une série de plateaux et collines autour du port d'Halifax ; le centre-ville est situé sur une péninsule centrale. Les faubourgs incluent beaucoup de villages de pêche.


Histoire
Halifax était appelée Chebucto (le plus grand port) à l'origine par les amérindiens Micmac qui vivaient là. Halifax a été fondée par le général Edward Cornwallis le 9 juillet 1749 comme avant-poste militaire pour les Britanniques dans le but d'attirer des colons. L'avant-poste a été nommé en l'honneur de George Montague-Dunk, le 2e Earl d'Halifax, qui était le président du bureau de commerce britannique. Halifax était idéal pour une base militaire, étant située sur le deuxième plus grand port naturel au monde, et pouvant être bien protégée par des batteries situées sur l'île McNab, sur le bras de mer du nord-ouest (angl. North-West Arm), sur le cap où se trouve l'actuel Point Pleasant Park, et sur le site qui est devenu la Redoute-York. Il y a également une grande colline donnant sur le port, sur laquelle a été établi une citadelle.

Après le naufrage du Titanic en 1912, l'effort de recherche a été coordonné à Halifax et 150 des 328 corps récupérés y ont été enterrés.


Bâtiment partiellement soufflée par l'explosion d'un navire contenant des explosifs dans le portPendant la Première et la Seconde Guerre mondiale, les convois de bateaux se réunissaient dans le bassin de Bedford, dans le port de Halifax, avant de se diriger vers l'Océan Atlantique. Le 6 décembre 1917, un matin particulièrement brumeux pendant la première guerre mondiale, la plus grande explosion synthétique avant les armes nucléaires, l'explosion de Halifax, s'est produite dans le port. Un bateau norvégien entrant dans la rade, l'Imo, a heurté le bateau français le Mont Blanc,chargé d'explosifs, à l'entrée du port. Un feu se déclare et les bateaux sont abandonnés et laissés à la dérive. Quelques minutes plus tard ils explosent, anéantissant une grande partie de la ville, laissant plus de 2000 morts et 9000 blessés. L'explosion a été entendue à 420 kilomètres de distance.

Pendant les années 1960, le quartier de la communauté noire d'Africville, situé au nord d'Halifax, a été démoli et ses résidents ont été déplacés afin de libérer de nouveaux espaces pour usage industriel et pour l'aménagement du pont A. Murray Mackay.

Dans les années 60, 70, et 80, la croissance des banlieues d'Halifax était beaucoup plus faible que dans beaucoup de villes canadiennes comparables. C'était en partie en raison d'une économie plus faible et d'une plus petite base de population que, par exemple, dans le centre du Canada, mais également en raison d'une politique délibérée du gouvernement local pour limiter la croissance suburbaine. Dans les années 90 les promoteurs privés ont obtenu plus de permis de construction comme ils le souhaitaient depuis longtemps. Aujourd'hui Halifax est plus dense que la plupart des villes canadiennes bien que de grandes étendues banlieusardes se soient développées à Dartmouth et Sackville. Vers la fin des années 90 on a développé le parc industriel et commercial du lac Bayers, où sont regroupés des commerces de style entrepôt. Ce parc est devenu un important centre commercial pour la ville et la province.


Dans les années 90, comme beaucoup d'autres villes canadiennes, Halifax a fusionné avec ses banlieues sous un gouvernement municipal unique, la municipalité régionale d'Halifax, plutôt que plusieurs administrations municipales distinctes Bien que les villes dans d'autres provinces affectées par le regroupement aient maintenu leurs noms originaux, Halifax est souvent désignée sous le nom d'"HRM" particulièrement dans les médias.

Bien que les discussions aient eu lieu pendant des décennies, une entente a été finalement conclue en 2003 pour la construction de plusieurs installations de traitement d'eaux d'égout autour du port. Pour la première fois, à compter de 2006, des eaux d'égout seront traitées avant d'entrer dans le port.

Le 29 septembre, 2003, Halifax a été frappée par l'ouragan Juan, le plus fort ouragan qu'ait connu la ville depuis 1893. La tempête a causé des problèmes sérieux à la ville pendant une semaine. La ville entière a été privée d'électricité pendant une brève période et elle a mis deux semaines à rétablir l'électricité dans tous les secteurs. Pendant l'ouragan plusieurs personnes ont été tuées: une mère et deux enfants ont été tués dans un feu de maison provoqué par une bougie, un employé des services paramédicaux a été tué au centre d'Halifax quand un arbre s'est écrasé sur son ambulance, et un homme du comté de Hants a été également tué par la chute d'un arbre. Cinq mois plus tard, la ville était ensevelie sous 95 cm de neige par une tempête hivernale surnommée le Juan blanc.



La tour de l'horloge
Peut-être le symbole le plus reconnaissable de la ville est l'horloge qui domine le centre-ville de la colline de la Citadelle. Le prince Edouard, duc de Kent, l'a fait construire en 1800 lorsqu'il était commandant des forces armées britanniques en Nouvelle-Ecosse et au Nouveau-Brunswick. Etant très exact lui-même, il exigeait que les habitants de la ville le soient également, raison pour laquelle l'horloge était située pour être visible de partout dans la vieille ville.


Éducation

Port d'Halifax vue de DartmouthIl y a six universités a Halifax : l'Université Dalhousie, l'Université Saint Mary's, l'Université de King's College, l'Université Mount Saint Vincent et le campus d'Halifax de l'Université Sainte-Anne Nova Scotia College of Art and Design. L'université technique de la Nouvelle Écosse est devenue un collège de Dalhousie.


Club Sportifs
Basketball : Les Halifax Rainmen (jouent en ABA : American Basketball Association, dans la division Nord Est de la Blue Conference en compagnie des Frost Heaves du Vermont, des Kebekwa de Quebec, et du Royal de Montréal, voir www.abalive.com)


Quelques sites généralistes :Sites gouvernementaux
http://www.novascotiaimmigration.com
http://www.gov.ns.ca/

Sites touristiques
http://www.novascotia.com
http://www.lonelyplanet.com/destinations/n...merica/halifax/

Guides de l’Internet en Nouvelle-Écosse
http://www.nswebguide.com/
http://nsonline.com/


Guides touristiques « papier » :
Provinces atlantiques du Canada, 2005, Éditions Ulysse, (en français) 24,95$+tx
Canada’s Maritimes Provinces, 2002, Éditions Lonely Planet (en anglais) 22,95$+tx


Santé : (Nova Scotia's Health Insurance Plan)
http://www.gov.ns.ca/heal/msi.htm

”Persons establishing permanent residence in Nova Scotia from elsewhere in Canada will become eligible for insured health services programs on the first day of the third month following the month in which they become a resident of Nova Scotia (i.e. persons arriving in June 5th will become eligible on September 1st). During this waiting period, you will continue to receive coverage from your former province of residence. It is your responsibility to contact that province to ensure your coverage is continued.”

Pour s’inscrire:

Medical Services Insurance
7 Spectacle Lake Drive
Dartmouth, NS B3B 1X7

Mailing Address:
P.O. Box 500
Halifax, NS B3J 2S1

Switchboard: (902) 496-7008
Toll Free: 1-800-563-8880

Permis de conduire : (Driver’s licence)http://www.gov.ns.ca/snsmr/paal/rmv/paal269.asp

Le permis (classe 5, véhicule de tourisme) d’une autre province canadienne est valable 90 jours, ensuite, il faut l’échanger contre un permis Néo-Écossais, en provenance d’un autre pays, se renseigner par téléphone au (902) 424-5851 ou 1-800-898-7668 par télécopieur au (902)424-0720 ou encore par courriel : askus@gov.ns.ca
(Coût du permis classe 5 : 63,60$ + 9,60$ de frais, sauf pour les permis du Nouveau-Brunswick et de l’Île du Prince Édouard qui sont échangés gratuitement (quand même 9,60$ de frais) s’ils sont encore valables 6 mois, le permis est valable 5 ans)


Quelques organismes d’aide aux nouveaux arrivants:

Metropolitan Immigrant Settlement Association
7105 Chebucto Road, Suite 201
Halifax NS B3L 4W8
Phone: 902-423-3607
Fax: 902-423-3154
Email: info@misa.ns.ca
Web site: http://www.misa.ns.ca

Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse
La Maison acadienne
54, rue Queen
Dartmouth (Nouvelle-Écosse)
B2Y 1G3
Téléphone : (902) 433-0065
Télécopieur : (902) 433-0066
Courriel : fane@fane.ns.ca
http://www.federationacadienne.ca/



Halifax Immigrant Learning Centre (HILC)
West End Mall
Suite 201, 7501 Chebucto Road
Halifax NS
B3L 4W8
phone: 902-443-2937
fax: 902-423-3154
Website: http://www.hilc.ns.ca

UNIVERSITÉ:

http://www.usainteanne.ca/halifax/default.php

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Proud to be canadian
وَمِنْ آَيَاتِهِ خَلْقُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَاخْتِلَافُ أَلْسِنَتِكُمْ
وَأَلْوَانِكُمْ إِنَّ فِي ذَلِكَ لَآَيَاتٍ لِلْعَالِمِينَ'' الروم:22''

kabi

Masculin Nombre de messages : 3185
Age : 47
Résidence : New-Brunswick
Statut : Citoyen canadien
Date d'inscription : 18/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: H A L I F A X (Nova-Scotia)

Message par kabi le 18/03/08, 04:15 am

TÉMOIGNAGE:

Pour les jeunes, Halifax c'est le pied. C'est avant tout une ville étudiantes (5 universités). Les loyers sont très chers car les étudiants sont des vaches à lait pour les loueur. Ma chambre est à 350$ pour l'été et passe à 600$ en septembre, à 600$, à Montréal j'ai vraiment un meublé, ici c'est pour une chambre dans un semi-meublé. On peut bien sûr trouvé une maison avec 3 chambres pour 1200$ si assez éloignée des campus. La vie est assez chère à Halifax et beaucoup plus chère qu'à Montréal.
Je sous loue avec des étudiants néo-écossais très gentils, heureusement que ce n'est que pour trois mois parce que toute l'année avec eux, je ne tiendrais pas le coup.
On ne vie pas de la même façon, moi le jour et eux la nuit. (Vive les bouchons d'oreille). Ils se couchent quand je me lève. Et le week-end on a les flics à la maison pour tapage nocturne et parfois durant la semaine. Et cela ne les gènent pas du tout mais pas du tout.
Si vous aimez le pot et les pilules de toutes les couleurs, soyez les bienvenus.(je n'ai jamais vu autant de drogue qu'à Halifax, c'est pis que durant le carnaval au Brésil).
Aucun respect pour ce qui n'est pas à eux, les miens ont détruit 2 des portes des 3 salles de bains de la maison et j'en passe. (je comprends pourquoi les loyers sont aussi chers) Et heureusement, un service de nettoyage passent tous les 15 jours pour les parties communes sinon, on collerait au sol. Un lave-vaissel, c'est quoi?
Lors de la dernière soirée, ce week end, ils ont forcé le cadenas du placard d'une des colocataires absente.
En principe, où je sous loue on peut y vivre à 9 maxi mais j'ai des amis qui disent qu'on est entre 18 et 30 (si l'équipe de basket d'une des univsersités débarquent chez une de mes colocs)
J'oubliais, si dans la nuit de vendredi à samedi vous êtes à Halifax sur le coup de 3 heures du mat, il y a une mega party qui commence chez moi (pour l'occasion, je déménage et sans doute mes affaires -on ne sait jamais, vaut mieux prévenir que guérir, et en plus le samedi je travaille à 8 heures). Me contacter par MP
L'ambiance est très bonne car les gens reviennent tous les week-end. Ne venez pas les mains vides,bières et pot sont les bienvenus.
Je crois que les parents s'en débarrassent pour les vacances afin de passer un été tranquille.

Sinon, si vous ne vivez pas avec eux, vous devez les entendre toute la nuit depuis votre lit bien douillet dans votre jolie maison, sur le trottoir, en train de rire, de s'engueuler ou de se battre.

Ah Halifax c'est le fun pour les jeunes...il y a de l'ambiance.

Si je raconte, tout ce que j'ai vécu à Halifax, personne va me croire que j'étais au Canada.

2)
cote logement, Halifax est tres cher, vous pouvez evidemment (mais c'est quand meme difficile) trouver une chambre dans un logement a partager pour moins de 400/450$ mais il faut accepter de vivre avec les cafards dans un taudis immonde (et j'en ai visite quelques-uns !!!!), j'ai finalement trouve un 3 chambres non meuble pour 1200$+200$ fuel et electricite/mois, que je vais partager avec un de mes colocs actuels et une de ses amies

un bachelor c'est environ 650 a 750$/mois
un 2 chambres 850 a 1000$/mois
un 3 chambres 1200 a 1500$/mois (en dessous de 1200$ autant crecher sous les ponts)
un 4 chambres 1800 a 2000$/mois
et pour ces prix vous avez quelque chose de correct sans plus

cote travail, bon moi, j'ai un profil assez atypique donc evidemment j'ai du mal a trouver, mais ce que je vois du marche du travail c'est enormement de petites jobines a 6,50$/h pour 20h/semaine, sinon il y a les call centres 9 a 12$/h si vous etes bilingue (il doit y en avoir une dizaine a Halifax, donc vous avez le choix !!) et les agences de placement ne sont pas terrible, il vous propose un job, vous repondez oui, bien sur ca m'interesse, je suis disponible pour un entretien quand vous voulez, ils vous repondent OK, je verifie avec mon client je vous rappelle pour vous donner les infos et... ils ne rappellent jamais et il devient impossible d'avoir des infos en les appellant, votre interlocuteur, comme par hasard, est toujours en rendez-vous (ca m'ai arrive 3 fois en 2 mois), bref, si mon anglais est si mauvais, je prefererai qu'ils me le disent franchement.




3)
Pour continuer avec le coût de la vie :avec eastlink pack TV-cable + internet + téléphone pour environ 130$TTC
Pour l'électricité il faut compter environ 40$ par mois .
Dans beaucoup de location le chauffage et l'eau chaudes sont inclus.
Pass mensuel du bus-ferry 60$
Carnet de 20 tickets bus-ferry 32$

Il faut un sacré salaire pour vivre ici, la planque idéale c'est de travailler pour le gouvernement.




4)
Mes début au Canada, côté travail, ont été plutôt difficiles, en particulier à Halifax. Mais je ne parle que du travail et tout ce qui va avec.
En fait mon départ depuis Nice était déjà chaotique : Brouillard, du jamais vu depuis 10 ans, donc vol annulé et transfert par taxi sur Marseille. Je rate évidemment mes correspondances à Londres et Toronto. Je finis quand même par arriver sur Halifax le jour prévu mais sur le dernier vol et sans mes valises, qui elles arriveront sur le vol du lendemain.
Mes amis m’accueillent chaleureusement, enfin un peu de réconfort (mais qui ne va pas durer).
2 jours après, début des recherches pour trouver un logement, ça m’a pris 2 semaines et dans la foulée j’ai ouvert un compte en banque.
Ensuite installation de l’électricité et d’Internet (outil merveilleux pour rester en contact avec ça famille et ses amis) puis recherche d’un job et demande de carte NAS.
C’est là que les problèmes ont commencé . Au second entretient d’embauche, la personne m’a dis que je convenais pour le poste et qu’elle m’appellerait en fin de semaine pour ma formation la semaine suivante. N’ayant pas reçu de coup de fil à la date prévue, j’appelle. Elle me répond que l’entreprise étant nouvelle, ils ont pris du retard, je commencerai la semaine suivante. Une semaine de vacances supplémentaire cool !!. Mais en fait je n’ai jamais reçu de coup de fil et j’ai trouvé la porte fermé quand je suis allée les voir.
Rien n’est perdu, une amie peut me pistonner pour travailler dans un call center d’une banque. Une personne de Toronto me contact, je passe l’entretient avec succès et je dois par la suite recevoir un coup de fil d’un responsable sur Halifax pour me fixer ma date d’embauche. J’attend toujours le coup de téléphone….
Le temps passe et peu de travaille pour 1 mois ou 2, donc je m’inscrit à Adecco (j’étais déjà inscrite dans 2 autres agences de placement mais ça n’a donné aucun résultat). Je n’ai eu de nouvelles que fin juillet. Au passage, je n’avais toujours pas reçu ma carte NAS et à Adecco on me la demandait pour que je puisse commencer à travailler. Donc, j’appelle et on me répond avec le sourire « désolé votre dossier a été rejeté mais ce n’est pas votre faute, l’agent qui a rempli le formulaire a oublié de le signer et le tamponner, vous devait y retourner et lui demander de nous le refaxer ». Retour aux ressources humaines ! Après 1heure d’attente, une personne arrive, elle vérifie sur son ordi et voit que m’a demande a été rejetée, je lui répète donc ce qu’on m’a dit au téléphone, elle me regarde bizarrement et commence à me parler très lentement en anglais en m’expliquant que j’ai fais une demande pour un numéro d’assurance social, qu’il faut permis de travail, blablabla… . Je lui redis calmement que tout est en règle et que c’est la personne qui a rempli mon dossier qui a oublié de signé (bien évidemment cette personne était en congés ce jour là). Et là le comble, elle me répond « attendez je vais vérifier votre permis et je vous amène votre dossier pour que vous compreniez ce que je dis ». Au bout de 30min elle reviens avec un grand sourire et me dis « je suis vraiment désolé, j’ai retrouvé votre dossier et en effet l’agent n’a pas signé, je vais le faire devant vous et le faxer ». Finalement 4 jours après j’avais ma carte.
Après avoir porté mes papiers, à jour, à Adecco, on m’annonce une bonne nouvelle, on m’a trouvé du travail pour la semaine qui vient, je dois contacter ma responsable en fin de semaine pour avoir les détailles.
Donc, le 12 août j’appelle et là ça continue de plus belle! c’est la loi des séries ! la personne est en vacance, on m’en passe une autre, qui mets un temps fou à retrouver mon dossier et qui me dis finalement « je suis désolé, je ne trouve pas votre feuille de travail, je vous rappelle au plus vite ». Au plus vite fut lundi midi est pour me refourguer un job déjà proposé, à l’aéroport, lieu où l’on ne peut se rendre qu’en Shuttle (24$ aller-retour) ou en voiture (ce que je ne possède pas et précisé à l’entretient).
Finalement j’ai enchaîné les petits boulots de 2, 3 jours, en administration, qui ne nécessitaient pas l’utilisation de mon brillant cerveau ou très peu.
Attention, j’ai eu des débuts difficiles à Halifax, mais d’autres personnes peuvent en avoir de meilleures. J’ai manquée de chance mais peut être aussi d’organisation.




1er témoignage négative
Mark Whalen, un travailleur terre-neuvien qui a quitté l'Alberta récemment pour s'installer en Nouvelle-Écosse, regrette maintenant sa décision. Il se plaint du coût de la vie à Halifax, qui est, selon lui, beaucoup plus élevé qu'à Calgary.

Mark Whalen avait quitté Terre-Neuve pour travailler en Alberta afin de payer ses dettes d'études. Il est revenu s'établir en Atlantique, il y a six mois, avec son épouse et ses deux jeunes enfants pour se rapprocher de ses parents.

Le couple avait passablement d'argent lorsqu'il est arrivé à Halifax. Le ménage a malgré tout de la difficulté à s'ajuster au coût de la vie.

Mark Whalen explique que le chauffage de sa maison neuve coûte trois fois plus cher en Nouvelle-Écosse qu'en Alberta. Il ajoute que les taxes, l'épicerie et les sorties coûtent aussi plus cher, alors que les salaires, y compris le sien, sont plus bas.

Le couple doit maintenant puiser dans l'argent mis de côté pour payer les études des deux fillettes. M. Whalen indique qu'il se demande s'il aurait dû rester en Alberta, surtout lorsqu'il pense que ses enfants seront peut-être obligés de s'exiler dans l'Ouest pour gagner leur vie dans 10 ou 15 ans.

Mark Whalen explique que pour inciter les travailleurs exilés à revenir en Atlantique et à y rester, il faudrait que ces provinces trouvent des moyens de réduire le coût de la vie.



2e témoignage négativeLa région d'Halifax affiche le plus haut taux d'incidents violents au pays

Halifax, particulièrement la rue Spring Garden, connaît des attaques perpétrées par des bandes, une forme de violence qui s'est accrue au cours de la dernière année. Une étude de Statistique Canada publiée jeudi confirme que la violence a augmenté dans la capitale de la Nouvelle-Écosse.

« Quand on regarde les agressions sexuelles, les voies de fait et les vols qualifiés, on voit que pour l'ensemble de ces trois types de crimes avec violence, le taux est plus élevé en Nouvelle-Écosse », a souligné Karen Mihorean, porte-parole de Statistique Canada.

Ce taux a augmenté de 60 % depuis cinq ans. Le maire, Peter Kelly, a expliqué que la violence a toujours fait partie de la réalité d'Halifax, une ville portuaire où l'on compte plus d'universités et de bars qu'ailleurs.

Le maire Kelly prévoit consulter le ministère de la Justice et les services policiers pour comprendre pourquoi la violence est en hausse.

Le chef de la police, Frank Beazley, a rappelé que la ville est aux prises avec un sérieux problème de cocaïne. Il a ajouté que depuis l'entrée en vigueur de la loi sur le système de justice pénale pour adolescents, les jeunes contrevenants évitent généralement les peines d'emprisonnement. Certains d'entre eux, dit-il, commettent des crimes à répétition.

Le chef Beazly a précisé que la majorité de ces incidents violents sont perpétrés par des jeunes, contre des jeunes.


*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Proud to be canadian
وَمِنْ آَيَاتِهِ خَلْقُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَاخْتِلَافُ أَلْسِنَتِكُمْ
وَأَلْوَانِكُمْ إِنَّ فِي ذَلِكَ لَآَيَاتٍ لِلْعَالِمِينَ'' الروم:22''

kabi

Masculin Nombre de messages : 3185
Age : 47
Résidence : New-Brunswick
Statut : Citoyen canadien
Date d'inscription : 18/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: H A L I F A X (Nova-Scotia)

Message par kabi le 18/03/08, 04:28 am

LA PROVINCE: LA NOUVELLE ÉCOSSE

Capitale: Halifax
Population: 897 570 (2001)
Langue officielle: anglais (de facto)
Groupe majoritaire: anglais (93,0 %)
Groupes minoritaires: français (3,8 %), autres langues (3,0 %)
Système politique: province de la fédération canadienne depuis 1867
Articles constitutionnels (langue): art. 133 (1867); art. 14, 16-23, 55, 57 de la Constitution canadienne de 1982.
Lois linguistiques: la Loi sur l'éducation (1996), Loi sur les services en français (2004).



La province de la Nouvelle-Écosse (en anglais: Nova Scotia) est située à l'est du Canada. D'une superficie de 54 565 km² la Nouvelle-Écosse est bordée au nord-ouest par la baie de Fundy, le détroit de Northumberland et le golfe du Saint-Laurent, à l'ouest par la province du Nouveau-Brunswick, au nord-est par l'île du Prince-Édouard et Terre-Neuve, à l'est, au sud et à l'ouest par l'océan Atlantique. La Nouvelle-Écosse a Halifax pour capitale et constitue la plus importante des trois «petites» provinces maritimes (voir la carte), les deux autres étant l'Île-du-Prince-Édouard et le Nouveau-Brunswick.


La Nouvelle-Écosse
Carrefour du développement économique de l'Est du Canada
Quel que soit leur secteur de prédilection, les investisseurs reconnaissent que la position stratégique de Halifax en tant que centre d'expédition mondial et de porte d'accès exceptionnelle aux marchés en plein essor de l'Est du Canada et du Nord-Est des États-Unis font de la Nouvelle-Écosse la région privilégiée pour faire des affaires au Canada atlantique. Ajoutez à cela les réserves de ressources énergétiques de la province, une infrastructure et des centres de recherche modernes, une main-d'œuvre très qualifiée, des établissements universitaires remarquables, de faibles coûts d'exploitation et une excellente qualité de vie, et vous comprenez pourquoi tous les milieux d'affaires internationaux décident de s'installer sur les magnifiques rivages de cette province atlantique.

Avantages des coûts
Coûts d'entreprise concurrentiels, notamment pour l'énergie et les salaires
Initiative provinciale visant à améliorer les réglementations afin de réduire les coûts et de faciliter les affaires

Coût de la vie peu élevé (par exemple, le logement) par rapport à d'autres grands centres internationaux
Points forts de l'industrie
Une solide industrie pétrolière et gazière marine, avec des investissements de 3 milliards de dollars dans les infrastructures et un site de construction d'un nouveau terminal pour le gaz naturel liquéfié
Le Canada International Exchange Center est un grand carrefour d'interconnection pour les fournisseurs de services de télécommunications canadiens, relié aux États-Unis, à l'Irlande et au Royaume-Uni

Le réseau de fibres optiques à large bande couvre toute la province et profite au secteur prospère des TI, spécialisé dans la technologie de l'information, les applications médicales, les sciences de la mer et la sécurité
La province abrite 44 % des ressources militaires du Canada et attire les industries reliées à la défense et à l'aérospatiale

Un centre stratégique du secteur de l'assistance à la clientèle en Amérique du Nord avec plus de 50 centres d'appels et d'impartition des processus administratifs, générant plus de 17 000 emplois

Marchés d'exportation
Le port d'Halifax est le port maritime libre de glaces le plus profond de la côte Est; il a un accès direct vers l'Europe, les États-Unis et l'Asie par le canal de Suez. Il possède deux terminaux à conteneurs modernes dotés d'une desserte ferroviaire à quai et peut accueillir les plus gros porte-conteneurs du monde

Les services de transport de marchandises ferroviaires combinés du CN relient les expéditeurs au reste du Canada et du monde
L'aéroport international de Halifax est la plaque tournante du Canada atlantique pour tous les services nationaux, régionaux et internationaux



Autres avantages clés
De généraux crédits d'impôt, des remises sur les états de salaires pour les sociétés admissibles et des prêts aux entreprises pouvant atteindre 15 millions de dollars

Le gazoduc de Maritimes and Northeast Pipeline (anglais) s'étend de la Nouvelle-Écosse au Massachusetts

Des réseaux de distribution électrique régionaux et nationaux garantissent l'approvisionnement des marchés. Le Hibernia Transatlantic Cable Network est un réseau sous-marin de pointe qui constitue des solutions de réseaux intégrés pour les transporteurs d'Europe et des États-Unis

Chaque année, 15 000 diplômés sortent de onze établissements habilités à dispenser des diplômes et de treize collèges communautaires. Les Néo-Écossais affichent le taux le plus élevé de Canadiens per capita qui poursuivent des études postsecondaires
Une scène artistique et culturelle dynamique, de nombreuses activités récréatives et des paysages côtiers magnifiques attirent les touristes de tout le pays et du monde entier
Des quartiers sûrs avec de faibles taux de criminalité et une participation active des habitants à la vie communautaire
Principaux secteurs d'activités :

Centres d'appels et d'impartition des processus administratifs
Défense et aérospatiale
Énergie
Technologie de l'information
Sciences de la vie
Fabrication
Transport
Tourisme
Entreprises établies en Nouvelle-Écosse
ADP
Advanced Glazings Ltd
Alliance
Anadarko Petroleum Corp (anglais)
Armour Transportation
CGI
Canadian Tire
Citco Fund Services
Clarke Inc
Consolidated FastRate
Convergys
DynaGen Technologies (anglais)
EastLink
Exxon Mobil
Hershey's
IBM
IMP Group International
Kean
Lockheed Martin (anglais)
L3 Communications Canada
MacDonald Dettwiler
Macquarie Infrastructure Partners Michelin
On-Line Support Inc
Oxford Frozen Foods (anglais)
Pratt & Whitney
SABLE Offshore Energy (anglais)
Stora Enso
Symantec
West End Capital
Xerox
Xwave

Pour finir je vous laisse admirer ces quelques photos sur ce lien que j'ai trouvé sur youtube..

Bonne balade Wink

https://www.youtube.com/watch?v=faAP3RYFjZ0&feature=related

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Proud to be canadian
وَمِنْ آَيَاتِهِ خَلْقُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَاخْتِلَافُ أَلْسِنَتِكُمْ
وَأَلْوَانِكُمْ إِنَّ فِي ذَلِكَ لَآَيَاتٍ لِلْعَالِمِينَ'' الروم:22''

kabi

Masculin Nombre de messages : 3185
Age : 47
Résidence : New-Brunswick
Statut : Citoyen canadien
Date d'inscription : 18/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Merci,

Message par imm1 le 18/03/08, 08:01 am

Bjr
C’est très intéressant, merci Bq pour tes efforts et bon courage pour la suite.
Slts

imm1

Masculin Nombre de messages : 685
Age : 47
Statut : Visa Obtenu .
Date d'inscription : 16/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: H A L I F A X (Nova-Scotia)

Message par popovich le 18/03/08, 11:37 am

salam
Merci frere kabi pour ce sujet interessant, riche en informations sur Halifax, mais je pense que ça sera mieux si vous ou un des moderateurs le met en post-it comme ceux des autres provinces.
avatar
popovich

Masculin Nombre de messages : 408
Age : 41
Résidence : Toronto
Statut : Ontario
Date d'inscription : 29/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: H A L I F A X (Nova-Scotia)

Message par kiko le 18/03/08, 09:51 pm

merci bcp pr les infos sur HALIFAX
avatar
kiko

Masculin Nombre de messages : 118
Age : 39
Résidence : casablanca
Emploi : cadre bancaire
Statut : AR :12/02/2008
Date d'inscription : 28/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: H A L I F A X (Nova-Scotia)

Message par kabi le 21/03/08, 03:36 pm

Y a pas de quoi.

J'aimerais juste que toute personnes qui trouve des informations utiles et pertinentes sur halifax et Nova-Scotia que l'on dépose ici sur ce post pour faciliter la recherche à tous les lecteurs .

Le top serais de trouver un témoignage d'un marocain qui vit ou a dejà vécu à halifax. Vous en connaissez?

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Proud to be canadian
وَمِنْ آَيَاتِهِ خَلْقُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَاخْتِلَافُ أَلْسِنَتِكُمْ
وَأَلْوَانِكُمْ إِنَّ فِي ذَلِكَ لَآَيَاتٍ لِلْعَالِمِينَ'' الروم:22''

kabi

Masculin Nombre de messages : 3185
Age : 47
Résidence : New-Brunswick
Statut : Citoyen canadien
Date d'inscription : 18/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: H A L I F A X (Nova-Scotia)

Message par kabi le 30/06/08, 04:18 pm

kabi a écrit:
Le top serais de trouver un témoignage d'un marocain qui vit ou a dejà vécu à halifax. Vous en connaissez?

Apparement non, nous n'avons pas encore d'Érablistes de ce coin là Smile .

Voici le tout récent communiqué de Citoyenneté et Immigration Canada (il date du 27 juin 2008)


Ministre MacKay annonce l’attribution de fonds pour aider les nouveaux arrivants à s’établir et à s’intégrer à Halifax
Halifax, le 27 juin 2008 —
L’honorable Peter MacKay, ministre de la Défense nationale, ministre de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique et député de Nova-Centre, au nom de l’honorable Diane Finley, ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration, a annoncé aujourd’hui que des nouveaux fonds seront attribués pour aider environ 3 000 immigrants à s’établir en Nouvelle-Écosse.

« Le gouvernement croit en l’immigration; il tient à aider les nouveaux arrivants à réussir leur intégration, a déclaré le ministre MacKay. L’annonce de financement faite aujourd’hui est particulièrement importante pour la Nouvelle-Écosse, car l’immigration est essentielle au maintien des collectivités de la province, à sa croissance économique et à sa prospérité. »

Ces nouveaux fonds, s’élevant à plus de 10,3 millions de dollars au cours des trois prochaines années, seront versés à plusieurs organismes de la municipalité régionale d’Halifax, et leur permettront d’offrir des services d’établissement tels que des cours de langue, du counselling et de l’aide pour se trouver un emploi.

« Nous avons besoin de nouveaux Canadiens, et ces derniers doivent se sentir à leur aise dans nos collectivités, a ajouté le ministre MacKay. Le fait d’attirer un plus grand nombre d’immigrants en Nouvelle-Écosse aura pour effet de contrer le fléchissement de la croissance démographique dans nos collectivités et de doter notre province de travailleurs qualifiés qui peuvent répondre aux besoins en main-d’œuvre de nos entreprises. Les nouveaux Canadiens sont l’espoir de notre avenir, et nous rapporteront tellement plus que ce que nous leur auront offert. »

Les organismes qui ont obtenu du financement se réjouissent de l’annonce faite aujourd’hui. « Nos programmes aident à bâtir des collectivités plus fortes, a indiqué Barbara Miller, vice-présidente des Services communautaires et à la famille du YMCA. Nous y parvenons en aidant les immigrants à s’établir dans leur nouvelle collectivité, ainsi qu’en informant les membres des collectivités de la Nouvelle-Écosse des problèmes et des obstacles que doivent surmonter les nouveaux arrivants pour s’adapter à une nouvelle langue, une nouvelle culture, un nouveau climat et une nouvelle collectivité, tout en conservant leur patrimoine. Nous mettons particulièrement l’accent sur les programmes destinés aux enfants et aux jeunes immigrants et à leur famille, et Citoyenneté et Immigration Canada fait en sorte que nous puissions faire valoir la diversité comme élément intégrant de la création de collectivités plus englobantes. »

« La clé d’une intégration réussie est la langue; grâce à elle, les nouveaux arrivants peuvent, de façon générale, gérer et contrôler tous les aspects de leur vie, a affirmé Gerry Mills, directeur exécutif du Halifax Immigrant Learning Centre. Les fonds accordés par Citoyenneté et Immigration Canada appuieront les objectifs en matière d’apprentissage de la langue des nouveaux arrivants, qui, au bout du compte, mènera à leur participation active à la collectivité. »

La directrice générale du Conseil scolaire régional d’Halifax, Carole Olsen, a aussi insisté sur l’importance des cours de langue. « En améliorant les compétences linguistiques de nos nouveaux arrivants, nous augmentons leurs chances de trouver un emploi, et nous les aidons à participer pleinement à la société canadienne, a-t-elle indiqué. Nous sommes heureux de recevoir du financement aujourd’hui, car ce dernier nous permettra de continuer à exécuter le programme des Cours de langue pour les immigrants au Canada. »

Claudette Legault, directrice exécutive de la Metropolitan Immigrant Settlement Association a déclaré qu’elle était « très heureuse d’accepter cet investissement de Citoyenneté et Immigration Canada dans l’avenir de la Nouvelle-Écosse. Grâce à ces fonds, nous pourrons continuer à offrir une vaste gamme de services aux immigrants, et le soutien nécessaire pour les aider à s’établir en Nouvelle-Écosse. »

« Par l’intermédiaire du Programme d’accueil, nous continuerons à collaborer avec CIC pour attirer et retenir des immigrants francophones en Nouvelle-Écosse », a déclaré Jean Léger, directeur général de la Fédération acadienne de la Nouvelle‑Écosse. « Avec le Programme d’accueil, nous jumelons des immigrants francophones avec des bénévoles francophones de la région qui les aident à mieux s’intégrer dans la collectivité. »

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Proud to be canadian
وَمِنْ آَيَاتِهِ خَلْقُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَاخْتِلَافُ أَلْسِنَتِكُمْ
وَأَلْوَانِكُمْ إِنَّ فِي ذَلِكَ لَآَيَاتٍ لِلْعَالِمِينَ'' الروم:22''

kabi

Masculin Nombre de messages : 3185
Age : 47
Résidence : New-Brunswick
Statut : Citoyen canadien
Date d'inscription : 18/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: H A L I F A X (Nova-Scotia)

Message par kabi le 23/07/08, 02:53 pm

Veuillez chers Érablistes trouver ici un lien du guide des services en francais de la Nouvelle-Ecosse:

guide des services en francais de la Nouvelle-Ecosse


bonne lecture

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Proud to be canadian
وَمِنْ آَيَاتِهِ خَلْقُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَاخْتِلَافُ أَلْسِنَتِكُمْ
وَأَلْوَانِكُمْ إِنَّ فِي ذَلِكَ لَآَيَاتٍ لِلْعَالِمِينَ'' الروم:22''

kabi

Masculin Nombre de messages : 3185
Age : 47
Résidence : New-Brunswick
Statut : Citoyen canadien
Date d'inscription : 18/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: H A L I F A X (Nova-Scotia)

Message par nouha le 23/07/08, 03:18 pm

Halifax pas question pour moi, vu que c'est très calme, pas de crime, pas de drogue, pas de violence( y a -t il autres choses que j'ai oublie)..................... Rolling Eyes et comme moi j'ai une tendance pour ceci donc ce n’est pas mon coin a moi Arrow , merci Kabi de nous avoir bien détaille le mode de vie a Halifax.
avatar
nouha

Féminin Nombre de messages : 2337
Age : 94
Résidence : Installee
Emploi : Banquière
Statut : Installée
Date d'inscription : 07/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: H A L I F A X (Nova-Scotia)

Message par marta le 23/07/08, 03:23 pm

Oui moi aussi partante pour halifax mais pas pour tous de suite


Dernière édition par marta le 23/07/08, 05:48 pm, édité 1 fois
avatar
marta

Féminin Nombre de messages : 2259
Age : 39
Emploi : Gestion/Administration
Date d'inscription : 20/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: H A L I F A X (Nova-Scotia)

Message par Basma le 23/07/08, 04:57 pm

Merci beaucoup Kabi. C’est bien d’avoir des idées et des informations utiles sur les différentes villes au Canada.
Très intéressant merci2
@+
avatar
Basma

Féminin Nombre de messages : 1225
Age : 40
Résidence : Salé
Date d'inscription : 22/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: H A L I F A X (Nova-Scotia)

Message par dafir le 24/07/08, 12:41 pm

ASSALAM

MERCI MR. KABI

C EST TRES TRES INTERESSANT

DE VOIR DES VILLES COMME HALIFAX
avatar
dafir

Masculin Nombre de messages : 3672
Age : 58
Statut : Canadien
Date d'inscription : 29/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: H A L I F A X (Nova-Scotia)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum