Forum Érable Atlas
Bonjour et Bienvenue
sur le Forum ErableAtlas


Merci pour votre passage.

PUB & partenaires
W3Schools
W3Schools
W3Schools
W3Schools
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


The country's hottest areas economically in 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The country's hottest areas economically in 2008

Message par kabi le 13/08/08, 07:37 pm

Man. and Sask. to lead Canada in growth

Manitoba and Saskatchewan, not Alberta and British Columbia, will be the country's hottest areas economically in 2008, the Conference Board of Canada predicted on Tuesday.
The two lower-profile prairie provinces should post the highest gross domestic product growth rates in Canada this year, the Ottawa-based business think tank said.

The Conference Board released its latest economic forecast this week.

Red-hot Saskatchewan will grow at a 4.2 per cent clip, while Manitoba's economy will expand by 3.6 per cent in 2008, the Conference Board estimated. Their results are being driven by high oil and gas prices and soaring demand for those provinces' grain crops.

"Attention this year has shifted away from Alberta to Saskatchewan and Manitoba, as high prices for nearly all of their natural resources will make them the two fastest-growing economies in Canada,” said Glen Hodgson, the Conference Board of Canada's chief economist.

The former kings of the Canadian economic mountain, Alberta and British Columbia, will see economic activity moderate this year, the board said.

A poor oil drilling season and labour shortages have slapped a ceiling on Alberta's growth potential. The Conference Board figured that the oil-rich region will expand its economy by 2.6 per cent in 2008.

British Columbia is getting stung by forestry sector woes and Canada's sluggish manufacturing industries. That should lead to the western-most province growing only 2.2 per cent.
Both provinces should bounce back somewhat in 2009. The Conference Board estimates that British Columbia will grow by 2.9 per cent, while Alberta's economy will bounce even higher, at 3.3 per cent next year.

Similar to the western-most provinces, Canada's economy will expand slowly this year, by only 1.7 per cent, improving to 2.7 per cent next year.

The Conference Board has one of the more optimistic forecasts for the Canadian economy. Its own survey of economic predictions placed the consensus at GDP growth of 1.2 per cent this year.
Nationally, the biggest millstones hobbling Canada's economy are Ontario, where the ongoing manufacturing slump is having the greatest impact, and Quebec, whose export industries have been hit by the high loonie.

Overall, the Conference Board forecast that Ontario will grow by a paltry 0.8 per cent this year before rising to the national average for economic growth in 2009.

Quebec should fare even worse in 2008, as its economy is expected to shrink by 1.4 per cent.

Further east, the economies of Nova Scotia, New Brunswick and Prince Edward Island will all post expansions in the two per cent range this year, according to the Conference Board.

Finally, Newfoundland, which grew by more than nine per cent in 2007, will barely push the economic needle into positive territory this year, with an expected growth rate of 0.2 per cent in 2008.


SOURCE


Dernière édition par kabi le 13/08/08, 07:42 pm, édité 1 fois

kabi

Masculin Nombre de messages : 3169
Age : 45
Résidence : New-Brunswick
Statut : Citoyen canadien
Date d'inscription : 18/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: The country's hottest areas economically in 2008

Message par kabi le 13/08/08, 07:41 pm

Version française :

La Saskatchewan et le Manitoba remportent la palme

Les deux provinces afficheront la plus forte croissance économique cette année
8 août 2008
Par Pierre Picard

La Saskatchewan et le Manitoba, deux provinces des Prairies en plein essor, prendront la tête de la croissance économique cette année.

C’est la conclusion à laquelle en arrive la Note de conjoncture provinciale publiée par Le Conference Board du Canada pour l'été 2008.

Glen Hodgson, premier vice-président et économiste en chef au Conference Board, y va du commentaire suivant :

«Si l'affirmation "The West is the best" reste vraie, l'attention s'est déplacée de l'Alberta vers la Saskatchewan et le Manitoba cette année, les deux économies à la croissance la plus rapide au Canada grâce aux prix élevés de presque toutes leurs ressources naturelles. Riche en ressources, la Saskatchewan s'apprête à vivre une autre année de forte croissance et l'économie du Manitoba demeure imperméable aux difficultés qu'éprouvent celles des États-Unis et du Canada central.»

Dynamisée par les prix vertigineux des produits de base et une solide économie intérieure, la Saskatchewan sera en avance sur toutes les autres provinces sur le plan de la croissance économique cette année. Son produit intérieur brut (PIB) réel progressera de 4,2%, indique l’étude du Conference Board.

Pour sa part, le Manitoba a connu une période exceptionnelle, marquée par une croissance économique largement supérieure au potentiel de la province. Un secteur de la fabrication diversifié, d'importants projets d'immobilisations, un marché du logement florissant et les prix élevés des produits de base stimuleront la croissance du PIB réel, qui sera cette année de 3,6%.

Qu’en est-il de l’Alberta?

Selon le Conference Board, après avoir évolué à un rythme essoufflant entre 2004 et 2006, l'économie albertaine s'apaise et connaît un taux de croissance plus soutenable.

Les pénuries de main-d'oeuvre qualifiée et le déclin des activités de forage limiteront la croissance à 2,6% cette année. Les perspectives économiques de la province devraient s'améliorer en 2009, mais l’organisme ne s'attend pas à ce que la croissance atteigne les niveaux observés en 2005 et en 2006.

Timide croissance au Québec

Un repli du surplus de la balance commerciale restreindra également la croissance au Québec, limitant tout particulièrement la croissance dans le secteur de la fabrication. Le fort rendement du secteur des services ne compensera pas, souligne le Conference Board, la fragilité du secteur de la fabrication.

De plus, l’organisme anticipe un ralentissement de l'économie intérieure du Québec, de sorte que la croissance du PIB réel dans son ensemble fléchira à 1,4% cette année.

SOURCE

kabi

Masculin Nombre de messages : 3169
Age : 45
Résidence : New-Brunswick
Statut : Citoyen canadien
Date d'inscription : 18/05/2005

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum